• Flight 815 Rpg •

Surviving the crash is just the beginning...
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 After + Goodbye my lover

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: After + Goodbye my lover   Sam 1 Sep - 23:14

J'ai fait deux fanfics à date, une que j'ai terminé et l'autre qui est en cours...

After...: Se passe après la saison 3...ATTENTION SPOILERS!!
Italique--->Flashback

Goodbye my lover: La lettre d'adieux de Charlie à Claire



Goodbye my lover

Chère Claire,

J’ai beau avoir composé plus d’une chanson dans ma jeune vie, j’ai toujours bien des difficultés à trouver les mots justes pour écrire cette lettre. Mais tout ça n’a aucune importance. De toute façon, je pense que même si j’avais été le plus grand compositeur du monde, je n’aurais jamais trouvé les bonnes paroles pour te dire adieu et sache qu’il n’existe pas de mots assez forts pour exprimer tout l’amour que j’ai pour toi. En tout cas, j’ai cherché pendant des heures, en vain. Il va donc falloir que j’improvise, que je me contente de ce qui existe déjà dans notre belle langue. De me mettre à nu pour que tu comprennes à quel point tu comptes pour moi.

Je vais commencer par à la fois le plus simple et le plus compliqué. Trois petits mots tellement simples et si difficiles à prononcer.

Je t’aime.

Je ne me rappelle pas te l’avoir déjà dit, mais je l’ai senti du plus profond de mon âme dès le premier jour où je t’ai vu, enceinte jusqu’au cou du petit navet, mais tellement rayonnante. Tes magnifiques cheveux blonds brillaient d’une belle lueur orangée, à cause du feu que l’on avait fait pour se réchauffer le cœur et l’esprit, sur cette île hostile. Avec tout le temps que l’on passé ensemble, j’aurais pu te dire cent fois ces trois petits mots. Pourquoi ne l’ai-je pas fait?? Je n’en sais rien. J’avais peut-être une peur secrète qui me dévorait de l’intérieur. La terrible peur de l’engagement, de ne pas être à la hauteur ou même que cet amour ne soit pas réciproque. J’aurais pu, c’est pourquoi je le fais maintenant, même s’il est sans doute trop tard. Pour la première et la dernière fois. Je déteste tellement penser que jamais plus je ne sentirai ta chaleur contre moi, jamais plus je n’entendrai ton rire mélodieux, ni ton sourire angélique. Jamais plus je n’essaierai de te faire rire en espérant que ton rire mélodieux me réconforte en ces temps durs. Jamais plus je ne caresserai la peau du petit Aaron. Je déteste penser à tout ça, mais je le fais quand même. Je veux graver à jamais vos visages dans ma tête. C’est ce que je m’efforce de faire pendant ce trajet interminable en radeau de « luxe » (oui oui, il y a tout juste de la place pour moi et Desmond!) qui m’amène à la station et à la fin de mon voyage sur Terre. Mais, malgré ce lourd sacrifice, je ne regrette rien du tout. Pas une seconde. Mon geste vous sauvera tous, c’est pourquoi je l’ai fait. Je vais peut-être passer pour un naïf, mais Desmond l’as vu. Il a eu une de ces visions, dans le même genre que celles où il me voyait mourir. Il vous a vus, toi et Aaron, montant dans un hélicoptère qui vous ramènera chez vous. C’est pour cela que c’était nécessaire que je le fasse et que je meure. Pour vous sauver, je devais faire ce que Jack me demanderait, c’est ce que Des m’a dit. Ce que j’ai fait…pour toi et Aaron. Je voulais plus que tout au monde votre retour à la vie normale et votre retrait de cette île dangereuse. Je suis persuadé que Desmond ne s’est pas trompé, cela ne lui est jamais arrivé, jusqu’à maintenant. C’est pour cette raison que je ne t’en ai pas parlé auparavant. Je ne voulais pas que tu me dissuade d’y aller en sachant ce qui m’arriverait. Tu ne dois avoir aucun regrets, toi non plus, parce que même moi je n’en ai pas.

Ces trois derniers moi ont sans doute été dans les plus beaux et les plus terrifiants de toute ma vie, car ils n’ont pas toujours été roses. Par contre, tous les meilleurs moments comme les pires, je les ai passé avec toi. Ou pour toi, comme présentement. J’ose même dire que le crash figure dans les meilleures choses qu’il me soit arrivé, bien qu’il m’ait finalement mené à la mort. Tu vas trouver que je me met un peu trop à parler comme notre bon vieux Locke, mais je crois que c’était mon destin. Je suis arrivé sur cette île seul, dépendant de la drogue, avec une vie de star qui m’a peut-être un peu trop monté à la tête. Mais j’y partirai libre comme le vent, entouré, aimé par une femme formidable et un enfant merveilleux, et surtout, en héro. J’ai vécu avec toi la vie dont j’avais toujours rêvé. Je n’ai été un héro dans ma vie qu’une seule autre fois. Celle où j’ai sauvé une femme, en Angleterre, qui se faisait battre dans une ruelle. Tu es la première et la dernière femme que j’ai vraiment aimé. Ou plutôt, que j’aimerai, car, Claire, même la mort ne nous séparera pas vraiment. Dès que je t’ai vu, enceinte, j’ai su que tu étais une femme exceptionnelle. Et mon instinct ne s’était pas trompé. Ma première rencontre avec toi a été un cadeau du ciel et un des plus beaux moments de ma vie. C’est pourquoi je te dis merci. Merci pour ces beaux moments ensemble, mais également pour les pires. Si tu savais comme il a été agréable pour moi d’avoir une femme qui m’aimait, mais pas seulement parce que j’étais dans un band populaire. Merci d’avoir semé le doute en moi, l’incertitude et le désespoir quand tu as compris que je prenais de la drogue encore une fois et que tu m’as interdis d’approcher d’Aaron. Ce jour-là, j’ai beaucoup appris. Tu m’as sauvé autant que je te sauve aujourd’hui d’une vie d’enfer. C’est toi et juste mon amour pour vous deux qui m’ont éloigné de la drogue à jamais. Merci d’avoir réalisé un de mes rêves secrets. Avoir une famille que l’on aime et qui nous rend la pareille. Merci de m’avoir donné l’occasion de tenir dans mes bras, juste une fois dans ma vie, un petit bout de chou, de faire le père protecteur. Je pourrais continuer longtemps cette liste, mais notre minuscule radeau arrive bientôt à destination maintenant, je devrai me dépêcher. Je déteste les adieux, Claire. Si tu savais comme ça m’as fait mal, tout à l’heure, à vous deux et à Hurley. C’est pourquoi je ne te dirai pas adieu, mais plutôt aurevoir. Parce que nous allons nous revoir un jour, je te le promet. L’amour, c’est pour toujours. Je serai donc toujours avec toi, ne l’oublie jamais. Je t’attendrai aux portes du paradis jusqu’à ce que tu me rejoignes, mais je veux avant que tu vives ta vie pleinement, que nos retrouvailles soient une récompense pour ta vie passée. Promet-le moi Claire.

Adieu ou plutôt au revoir,

Charlie

P.S : J’ai laissé un petit quelque chose à mon Aaron préféré. Ma bague lui revient. Tu t’en souviens?? Celle avec DS gravé dessus?

Dis-lui d’en prendre soin et de la donner à son propre fils quand le temps sera venu.

Goodbye my lover
Goodbye my friend
You're ever been the one
You're ever been the one for me


Voilà!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: After + Goodbye my lover   Sam 1 Sep - 23:16

After...

Chapitre 1 : Home,sweet Home

Assis sur la plage, il regardait le soleil couchant se teinter graduellement d'une jolie teinte rosée. Le jour tirait à sa fin, maintenant. Il ne savait plus depuis combien de temps il était là, à regarder la mer danser devant lui. Il n'avait pas vu les heures passer, perdu dans sa contemplation. Cependant, il ne semblait pas voir ce qui se passait devant lui. Il sentait l'eau mouiller ses chevilles et son pantalon déjà trempé, mais il en avait pris l'habitude sur l'île. Cela ne le dérangeait plus autant. Il ne s'était pratiquement pas rendu compte qu'il s'était installé si près de la mer. Après tout ce temps passé sur une plage sur une île "déserte", on pourrait penser qu'il ne retournerait pas à la plage aussitôt. Cependant, son séjour sur l'île avait fini par lui donner l'impression qu'il était devenu un autre homme...mais cette magie n'avait pas fait long feu... Il soupira à la pensée de ces heureux souvenir, puis fouilla dans sa poche de ses jeans usés. Il y sorti un paquet de cigarette, en prit une et la porta à sa bouche. Il ne l'alluma pas tout de suite. C'est après son retour à la vie normale qu'il avait recommencer à fumer, ayant arrêté temporairement sur l'île. Normal, car il avait très vite épuisé tout son stock. Après ce qui s'était passé dernièrement, la cigarette le soulageait drôlement. Avec un certain regret qui lui pesait, il fouilla encore une fois dans sa poche, en sortit en briquet et alluma avec soins sa cigarette. Une fois la première bouffée souflée, il sentit un certain calme l'envahir. Il était sur le point de retourner dans ses pensées quand il aperçu un jounal derrière lui, poussé par le vent. Il ne sut pas ce qui le poussa à le prendre, mais il se leva quand même et marcha jusqu'à lui. L'homme profita de cette occasion pour regarder autour de lui. La plage était presque déserte, le ramenant encore plus à ses souvenirs.

Regagnant sa place initiale, l'homme s'assit lourdement sur le sable tiède en cette fin de soirée à Los Angeles. Il tira une autre bouffée de sa cigarette et jeta un regard dans le journal. La première chose qui le frappa fut la date: 22 Juin 2007. La nostalgie le gagna...jamais il ne s'était cru si nostalgique!! C'était toujours la même chose, à la même date. il voyait ce jour arriver depuis longtemps, mais, chaque fois, il avait l'impression que son coeur arrêtait de battre. Aujourd'hui, cela faisait 2 ans que les rescapés du vol 815 avait été sauvés de leur mystérieuse île. Deux ans, déjà...Comme le temps filait! Deux ans et il avait l'impression que c'était hier tant il s'était isolé depuis ce temps. Il n'avait revu aucun des passagers et, d'ailleurs, il n'y tenait pas vraiment. Cela réveillerait trop de souvenirs douloureux, surtout eux. Depuis ce temps, il venait régulièrement à cette plage. Il s'était pris un nouvel appartement et n'avait retourné aucun des appels qu'il avait reçu. Il savait cependant qu'il en avait reçu plusieurs...Kate, qui avait tenté de l'inviter à des retrouvailles, il y a au moins un an, Hurley, qui avait tenté lui aussi de le convaincre...mais il y avait aussi Cassidy, qui avait tenté de le rejoindre quand elle avait appris qu'il était revenu. Elle voulait sans doute qu'il se transforme tout d'un coup en petit papa parfait...Pourtant, il lui avait déjà dit qu'il n'en était pas question. C'était beaucoup moins que sa fille ne le voit pas. Il ne se serait pas cru aussi sensible...qu'avait-il donc à être si nostalgique?? Il avait retrouvé sa vie, sans l'arnaquage cependant... il portait en permanence ses lunettes fumées maintenant, mais avait laissé ses cheveux longs, en les attachant toutefois. Mais il avait changé, tellement qu’il pense que ces anciens « amis » ne l’auraent pas reconnu. Il avait perdu le teint hâlé de sa figure qu'il avait porté sur l'île à cause de ses longues heures enfermés et il avait l'air fatigué et las en permanence.Non,il n'avait rien à regretter, il avait fait les bons choix. Hier encore, le téléphone avait sonné pour l'inviter à une autre petite fête entre "survivants", mais il n'avait pas bougé de sa position sur le divan pour aller répondre, il n'en avait tout simplement plus la force. Alors, pendant que lui remuait de sombres pensées à la plage, les autres buvaient peut-être une bonne bière autour d'un feu de camp. Oui, il y a deux ans de cela exactement, ils avaient finalement été sauvés.Ce matin, sans même s'en rendre compte, il avait enfilé les pantalons qu'il avait portés, la-bas...

Sawyer s'arrêta, s'appuyant sur la pelle improvisée qu'il portait à la main pour reprendre son souffle. Il essuya la sueur qui coulait sur son visage bronzé par les jours passés au grand air et regarda autour de lui. Hurley, à ses côtés, était complètement trempé par l'effort qu'il demandait. Il avait absolument tenu à l'aider à creuser la tombe de Charlie... Desmond avait pu rapporter son coprs trempés et il avait tenu à l'enterrer convenablement. Sawyer avait décidé de s'y mettre, n'ayant pas grand-chose à faire. Il n'avait pas pu s'opposer à l'aide qu'Hurley lui proposait...Charlie était probablement le meilleur ami qu'Hurley avait eu sur cette île...Ils étaient presque seuls sur la plage, avec Jin, Sayid et Bernard qui discutaient un peu plus loin. Tous les autres étaient encore à la tour radio. Ils auraient pourtant du être revenu. Mais Sawyer ne s'inquiétait pas. Jack allait encore faire son petit héro et réussir à ramener tout le monde à la plage. Ils arriveront d'un instant à l'autre. Sawyer regarda ses compagnons de plage, un peu plus loin. Juliet s'était apparemment donnée comme mission de faire un peu de nettoyage dans le désordre causé par l'attaque des autres. Elle ramassait les corps de ses anciens collègues de travail et les traînait au même endoit où, quelques mois plus tôt, ils avaient enterré Ethan. Sayid et les autres s'étaient levés et lui avaient porté un peu d'aide, ramassant ce qu'il restait de leurs tentes improvisées. Ils allaient devoir en reconstruire plusieurs... Cependant, après quelque temps, Sayid décida de laisser ses compagnons faire le grand nettoyage et se dirigea vers Juliet, qui s'était mise à creuse une tombe pour les neuf Autres décédés.

àEncore plus perdu dans ses pensées, Sawyer avait porté son regard bleu vers la mer turquoise qui tourbillonnait à quelques mètres devant lui. Qu’allait-il se passer quand le bateau arriverait? Tout en supposant que ses « amis » avaient réussi à le contacter. Et s’il n’arrivait pas? Ils allaient devoir rebâtir toutes les tentes que les explosions avaient carrément détruite auparavant. Tout à coup, il sentit qu’un regard s’était braqué sur son dos et reporta son attention sur Hurley. Celui-ci avait arrêté de creuser, sans même que Sawyer s’en rende compte et le regarda d’un regard curieux tout en fronçant les sourcils comme il ne faisait que rarement.

-Quoi? Qu’est-ce qu’il y a? demanda le blond, un peu plus brusquement qu’il ne l’aurait voulu.

-Rien, répondit Hurley, dégonflé par l’attitude de son ami, c’est juste que tu n’as pas l’habitude de regarder la mer comme tu le fais maintenant…

Agacé, Sawyer haussa des épaules et continua son ouvrage. Sa nouvelle détermination ne fit pas long feu, car elle fut presque imédiatement interrompue par l’arrivée du groupe des survivants en provenance de la tour radio. Ils s’amenaient tous, Jack devant, quelque peu décontenancé par l’état de leur ancien camp. Sourire au visage, l’air excités, ils avaient quelques petits nouveaux parmi leurs rangs, dont un Ben ligoté et ensanglanté ainsi qu’une jeune fille qui devait être Alex, d’après le peu de fois où Sawyer l’avait vu. Cependant, la femme qui avait le téléphone brillait par son absence… L’enthousiasme du groupe s’était calmé quand ils avaient aperçu les tentes détruites, puis leurs amis creusant des tombes. Sawyer, encore une fois appuyé sur sa pelle, se demandait qui allait leur annoncer la nouvelle de la mort de Charlie. Tous ceux qui travaillaient dans le camp partirent à leur rencontre, Sawyer les imita donc, gardant un œil sur Hurley qui le suivait lourdement. Comme Sawyer avait deviné leur mission réussie à cause de leur enthousiasme, Jack et les autres devinèrent instantannément qu’il s’était passé quelque chose de tragique. Les retrouvailles furent plutôt froides et silencieuses, sauf pour les couples ayant été séparé par le besoin de tireur, comme Jin et Sun ainsi que Rose et Bernard.

-Allez-vous nous dire ce qu’il s’est passé?, demanda Jack, parlant au nom de tout le monde.

Sawyer serra les dents et jeta un coup d’œil plutôt inquiet à ses compagnons. Pendant plusieurs minutes, il y eut un échange de regard, comme s’ils se demandaient qui allait annoncer la nouvelle, puis Desmond se décida à parler.

-Il y a eu beaucoup de morts?, demanda Jack, il paraît que sept des Autres sont décédés…

-Oui, répondit Desmond, l’air désolé, mais, en plus Sayid et Sawyer ont tués deux d’entre eux.

-Quel est le problème?

Claire sembla le remarquer aussitôt ce « problème ». Ils virent tous son regard se promenant sur la plage, fébrile, et accrochant ceux douloureux des survivants restés sur la plage.

-Charlie n’est…pas encore revenu?, demanda-t-elle d’une voix hésitante, surtout après avoir aperçue ses compagnons et Desmond, qui était pourtant avec lui.

Desmond avala difficilement, puis lui répondit.

- Claire, je suis désolé, il…

- Il lui est arrivé quelque chose, dit la concernée de plus en plus inquiète.

- Claire..il a réussi sa mission, mais…il y a eu un incident et il s’est noyé…

La jeune mère ouvrit la bouche, en plein désarroi et sembla manquer d’air, assomée.

- Non, ça ne se peut pas! Ça ne se peut pas!

Après le choc, les larmes vinrent en torrant et mouillèrent son visage qui leur avaient paru si heureux quelques minutes auparavant…Un silence rempli de chagrin semblait peser sur l’assistance, qui n’osait plus dire un seul mot. Comme s’il n’avait pas assez eu de mort…pensa Sawyer. Le regard de Claire se précipita encore une fois sur la plage, mais cette fois-ci, c’était pour chercher des yeux l’être tant aimé qui l’avait quitté, abandonné pour toujours, songea-t-elle. Puis, elle l’aperçue au loin, un corps enveloppé dans un morceau de tissus, près d’une fosse à demi terminée. Alors, les sanglots recommencèrent de plus belle. Elle repoussa les bras de Jack, qui tentait tant bien que mal de la consoler, ingnora les autres qui tentaient eux aussi de l’empêcher d’aller voir son Charlie pour la dernière fois. Claire se précipita vers la fosse, suivit du regard par tous les autres survivants, le cœur douloureux.


Chapitre 2 : Retrouvailles douloureuses…

Jack se détacha alors du groupe en plein désarroi et s’approcha de la jeune mère en pleurs. Il posa une main sur son épaule pour la rassurer, comme si ce geste seul allait effacer le chagrin qui l’habitait. Comme les autres, Sawyer les suivaient des yeux, à la différence près qu’il était trop orgueilleux pour montrer totalement ses émotions. Se mordant la lèvre, Sawyer porta un regard d’une tendresse qu’il eut de la difficulté à dissimuler entièrement sur la brunette quelques pas devant lui. Kate…Il s’avança de quelques pas. Elle avait l’air, elle aussi, assomée. Pas étonnant, pensa-t-il. Il n’osait penser à comment il se sentirait si c’est elle qui était morte à la place de Charlie…

Tenant à briser le silence qui alourdissait l’atmosphère, Desmond s’avança vers le trio déjà réuni près de la tombe de son compagnon, qui était assez près pour que tous les autres l’entendent.

-Je pense que notre ami mérite des funérailles dignes de ce nom…j’aiderai Hurley à creuser pour qu’elle soit prête le plus tôt possible.

Jack hocha la tête. Il adhérait parfaitement à l’idée de Desmond.

-Très bien. On devrait aussi en profiter pour enterrer les Autres morts. Je pense que Juliet s’est déjà remis au travail.

-Oui, reprit Desmond, l’ayant aperçue il y a quelques minutes. Si tout se passe bien, on fera une célébration au coucher du soleil.

Jack hocha une nouvelle fois la tête, le regard fixe sur le corps de son ami. Et dire que c’était lui qui l’avait envoyé à la mort! Desmond n’insista pas davantage, ayant conscience des regrets qui lui déchiraient les entrailles ainsi que ceux de Jack. Ils détestaient tous devoir enterrer certains des leurs.

Jack ferma les yeux, tentant de contrôler la rage et le chagrin qui lui montait à la tête.

-Pendant ce temps, reprit-il en s’adressant tout particulièrement aux autres survivants, nous devrions tout nettoyer si nous voulons avoir un abris pour ce soir.

Des hochements de tête approbateurs montèrent dans l’assemblée qui se dispersa presque aussitôt pour se mettre au travail. Hurley aussi se remettait à l’ouvrage, maintenant accompagné par Desmond. Devant Sawyer, Kate s’était avancée vers le trio pour tenter de réconforter Claire, tout comme Sayid et lui-même.Quand ce dernier arriva sur place, Sayid et Jack étaient déjà en pleine discussion sur les événements de la tour radio.

-Que s’est-il passé là-bas? Vous avez réussi…demanda Sayid.

Sawyer haussa les sourcils et écouta d’une oreille leur conversation tout en cherchant sa pelle. Jack répondit plutôt à contrecoeur.

-En fait, oui. Rousseau a coupé son message et Naomi a appelé son bateau. Ils arrivent…Tu ne crois pas qu’il est trop tôt pour en parler?? Nous rediscuterons après les funérailles de Charlie.

-Non, Jack, je veux savoir maintenant. Alors, pourquoi Naomi n’est-elle pas de retour avec vous?? Je ne l’ai aperçue nul part.

-Locke est arrivé et lui a tiré un couteau dessus. Il voulait me tuer aussi Sayid.

-Locke?? Pourquoi aurait-il voulu te tuer et nous empêcher d’être sauvés??

-Oui…il disait la même chose que Ben. Les sauveurs sont mauvais et vont tous nous tuer. Je ne sais pas pourquoi il a agi de cette façon.

Sayid parut pensif.

-Plutôt étrange ce Locke. Il disparaît au moment où on va te sauver au village et essaie de te tuer…

Desmond arrêta tout d’un coup son ouvrage, ayant lui aussi suivit la discussion des deux hommes. Sawyer avait laissé tombé ses recherches et était maintenant tout à l’écoute.

-Pas le bateau de Naomi, murmura-t-il, mais assez forts pour que les autres le comprennent.

Jack le regarda, curieux.

-Qu’est-ce qu’il y a Desmond?

-Ce n’est pas le bateau de Penny! C’est Charlie qui me l’a écrit.

-Et qui est Penny??

-Ma petite amie…elle essaie de me retrouver. J’ai cru que Naomi était envoyé par elle. Son père est riche.

-Oui, dit Sayid, c’est ce qu’elle a prétendu quand nous l’avons interrogé. Mais cela ne veut pas dire qu’ils nous veuillent du mal comme Ben a affirmé.

-Et Charlie a attendu de mourir avant de nous dire ça, marmonna Sawyer.

Personne ne sembla entendre sa phrase. Pourquoi Charlie avait-il attendu si longtemps avant de nous avertir?? De toute façon, pensa Sawyer, tout ce qui importait, c’était d’être sauvés.

-La seule chose que l’on peut faire pour l’instant, c’est d’attendre le bateau. Wait and see. C’est le seul moyen de savoir si nous avons fait une gaffe ou non, répondit Jack.

Comme pour clore le sujet, Jack se dirigea à grands pas vers Juliet, après avoir jeté un regard vers Kate, agenouillée aux côtés de Claire. Rendu à destination, le « leader » empoigna une pelle improvisée et lui porta son aide.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: After + Goodbye my lover   Sam 1 Sep - 23:16

Très belle lettre ! Je suis impressionée !
( mais...il va vraiment mourir ? )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: After + Goodbye my lover   Sam 1 Sep - 23:17

Chapitre 3 : Ce n’est qu’un aurevoir…

Le ciel s’était teindu de tons orangés et rosés. Le soleil avait entamé et presque terminé sa course vers les profondeurs de l’océan Pacifique. Cette journée éprouvante tirait maintenant à sa fin, ainsi que leurs malheurs. Enfin, c’est ce que les survivants du vol 815 espéraient ce soir-là. Cependant, pratiquement personne n’avait l’humeur à parier sur le nombre de temps que prendrait le bateau, leurs sauveurs, à se rendre à la plage où ils avaient érigé leurs camps, plus de trois mois auparavant. Un des leurs était mort et ses funérailles approchaient à grands pas. Plusieurs d’entre eux étaient lassés d’enterrer les leurs. Ils avaient trop souvent dû faire face à cette situation durant leurs mois sur l’île. Plus souvent qu’ils ne l’auraient voulu, sans aucun doute. Tout était terminé à présent. Les tombes étaient prêtes, le nettoyage et la construction de nouvelles tentes aussi. En cette fin de journée, personne n’eut besoin d’un signal quelconque pour comprendre que c’était le temps de lui dire au revoir. En un rien de temps, tout le monde se rassemblèrent près du corps de leur ami, en silence. L’atmosphère était aussi lourde que le matin même, lors de l’arrivée du groupe de la tour radio, et complètement dénuée de joie.

Logiquement, Claire semblait la plus afligée de tous. Elle s’était installée le plus près possible de son Charlie, un Aaron pleurnichard dans les bras et Kate qui lui tenait l’épaule, compatissante. Claire ne faisait rien pour consoler son bébé, étant elle-même d’humeur pas très joyeuse. Elle ne faisait rien pour retenir le flot de larmes qui coulait sur ses joues, ce qui était mieux ainsi. Elle pourrait même abreuver tous les survivants en eau pendant un autre mois, pensa Sawyer, en promenant son regard sur l’assemblée. Qu’aurait-il donné pour être à la place de Claire??? Pas pour perdre un être cher, non, mais pour pouvoir être aussi proche d’elle, avec son bras sur son épaule. Si Claire ne semblait pas dans son meilleur état, Hurley, lui, n’était pas beaucoup mieux. Durant toute la journée, alors qu’ils atenaient à leur tâche morbide, il avait essayé de faire la conversation, avec un lointain espoir de lui faire changer d’idée, mais c’était peine perdue. Il ne répondait que par grognements et monosyllabe. Sawyer lui-même était plus affligé qu’il ne l’aurait pensé. Bien sûr, il n’avait jamais été très ami avec lui, mais cela n’empêchait pas qu’il était avec eux depuis le tout début, contrairement à Eko, par exemple. Et dire que, quelques heures plus tôt, Charlie était encore en vie, discutant avec sa Claire et cajolant le petit navet.

C’est Jack qui prit la parole en premier, tout leader qu’il était. Il avait l’air de culpabiliser…Il baissa les yeux, puis les releva, parcourant tour à tour Claire, en face de lui, sur une Juliet mal à l’aise, à ses côtés, ainsi que sur tout le groupe.

- Aujourd’hui, un des nôtres est mort. Encore une fois, nous devons enterrer l’un des nôtres. Je ne compte plus les fois où nous nous sommes rassemblés, comme ce soir, autour de la tombe d’un des nôtres. Heureusement, ce temps est bientôt terminé. Bientôt, comme vous le savez, nous serons secourus par un bateau grâce à Naomi, la parachutiste, et nous seront à la maison. Mais, pour l’instant, il est temps d’enterrer notre Charlie qui sera, je l’espère, le dernier à mourir sur cette île. Charlie…Peu importe ce que vus pourriez dire, il est mort par ma faute. C’est moi qui l’a envoyé là-bas. Il a réussi, mais y a perdu sa vie. Nous le connaissions depuis le crash. À ce temps-là, il prenait de la drogue, mais il a finit par cesser, grâce à ses nombreux efforts. Cependant, j’ai vite vu ses belles qualités. Il voulait absolument se rendre utile et aider. Il détestait rester là, à rien faire. Je me rappelle la fois, notre tout premier jour sur l’île, il nous a accompagné, Kate et moi, à la recherche du Walkie-Talkie.

Jack ferma douloureusement les yeux. Tout le monde savait depuis longtemps qu’il avait de la difficulté à perdre un des siens, surtout s’il avait auparavant tenté de le sauvé.

-Un jour, il a fait effondrer une des grottes, un accident, mais c’est lui qui a eu le courage de venir me sauver. C’est lui qui m’a ramené à la surface. Comme nous l’avions dit à ce moment-là, je me rappellerai toute ma vie de ce moment, où, pour une fois, c’est toi qui m’a sauvé la vie. À sa mémoire, je pense qu’il est plus important de faire parler ceux qui le connaissaient mieux que moi.

Son regard se porta sur Claire, qui sembla comprendre le message. Cependant, ce discours semblait être au-dessus de ses forces. Jack la regarda d’un air interrogateur, mais la jeune maman essuya ses larmes et s’avança vers Jack. Elle attendit quelques secondes, le temps d’accumuler la force nécessaire, puis parla.

-Mon Charlie…Je l’aimais. J’aurais pu plus en profiter, être avec lui tous les jours depuis mon arrivée sur cette île, mais je ne l’ai pas fait. C’était le seul capable de me rire dans les moments les plus difficiles, le seul capable de me réconforter. Il était comme un père pour mon petit. Il a voulu tout faire pour moi, pour nous protéger moi et son petit navet. C’est lui qui est parti à la recherche de mon bébé quand Danielle l’a enlevé. Je..je t’aime Charlie, et je t’aimerai toujours. Jamais je ne trouverai un autre homme comme toi, capable de m’aimer et me protéger comme tu l’as fait…

Après cette phrase, Claire sembla craquer et les larmes coulèrent de plus belle, envahissant ses joues déjà trempées. Elle retourna à sa place, chacelante. Jack ferma les yeux quelques secondes. Les larmes commençaient lui aussi à lui couler des yeux. Il les essuya, puis, tentant de contrôler sa voix pour ne pas qu’elle tremble, il dit.

-Quelqu’un d’autre veut dire un mot??

Hurley s’éclaircie la voix et parla pour la première fois depuis de nombreuses heures.

-Je..Charlie est peut-être le meilleur pote que j’ai eu sur cette satanée île. Nous avons tellement fait de trucs ensemble. Il est mort..comme Libby. À cause de cette maudite malédiction des chiffres! Je le savais que ça arriverait…

Il n’eut plus la force de continuer ainsi et arrêta son petit discours. Ce fut silence complet pendant plusieurs minutes. Sawyer comprit que c’était le temps de faire son bout de chemin et empoigna sa pelle improvisée. Il n’avait pas encore mis une pelletée de sable qu’il pensa à un petit quelque chose. Il fouilla dans sa poche de jeans. Était-ce ce qu’il pensait??? Il n’avait qu’un moyen de le savoir. D’un air décidé, il se dirigea vers Claire, qui quittait la place au bras de Kate. Sawyer tendit la main vers la jeune mère et dit.


-Tu reconnais cette bague??

Claire la reconnut presque immédiatement, cette bague que Charlie portait toujours au doigts. Comme si elles n’avaient pas assez coulé ces dernières heures, les larmes lui vinrent aux yeux. La voix quelque peu béguaillant sous l’émotion, elle parvint quand même à articuler quelques mots.

-Mais…mais où as-tu trouvé ça??

Sawyer haussa les épaules, comme si cela n’avait pas d’importance.

-Bah, dans le sable, près de mon abri. Ne me demande pas comment il est arrivé là, j’en sais rien.

Il n’avait même pas finit sa phrase que Claire l’avait enlacé, joyeuse.

-Merci Sawyer! Merci beaucoup! Je ne te pensais pas comme ça, mais merci! Je ne te le dirai jamais assez!

Sawyer la regarda sangloter sur son épaule, un peu gêné par la tournure des événements. Surtout que les dernières personnes à être restées près de Charlie, Kate, Desmond, Hurley et Jack, n’avaient rien perdu de leur discution et les regardaient à présent avec un petit sourire triste. Pourquoi Claire était-elle dans cet état à cause d’une simple bague?? La réponse était simple, pensa-til finalement. C’était tout ce qu’il lui restait, mis à part les nombreux souvenirs, de l’homme qu’elle aime. Celui qu’elle aime, car son amour pour lui était toujours bien présent en elle. Comment aurait-il réagi si lui, James Ford, avait été à la place de Claire?? Si Desmond était venu lui annoncer la mort de Kate?? Si tout ce qu’il lui restait d’elle se résumait à une simple bague?? Sawyer frissona. Non, il aimait mieux ne pas avoir à penser à ça. Enlever cette terrible pensée de sa tête ou la glisser au plus profond de celle-ci. Il devait l’oublier, même en sachant que, sur cette île, tout pourrait arriver. En y réfléchissant deux fois, il aimerait mieux que Kate se retrouve dans les bras du doc ou de n’importe qui d’autre que de la voir morte. Même si la voir avec El Jacko serait plus que difficile.

-Ça va??

Claire s’était écartée de lui et s’occupait maintenant de calmer le petit navet qui s’époumonait à s’en fendre l’âme. Savait-il qu’il venait tout juste de perdre l’homme qu’il prenait pour son père depuis plus de trois mois?? Non, se dit Sawyer, il était stupide, ce n’était qu’un bébé.Se rendant compte qu’Hurley avait commencé à recouvrir de sable le corps de leur ami, Sawyer vint à sa rescousse pour lui donner un coup de main.

Les prochaines minutes s’écoulèrent dans un silence complet, seulement interrompu par le râclement des pelles des deux hommes. Une fois que tout fut terminé, ils retournèrent tous vaquer à leurs occupations, comme si rien ne s’était passé ou presque. Sawyer déposa la pelle, jeta un regard furtif à Hurley, porta son attention sur la mer…Est-ce que les secours allaient arriver un jour?? Il redoutait autant leur arrivée qu’il l’espérait.

Tout à coup, scrutant la mer, il crut apercevoir un point blanc au loin. Sawyer cligna des yeux. Non, c’était impossible! C’était trop tôt! Le blond plissa les yeux, afin de pouvoir en être sûr. Un point blanc était bel et bien présent, contrastant avec la couleur turquoise de l’océan. La forme se rapprochait à grande vitesse, se précisant et devenant le bateau tant attendu.

-Son of ****!

-Qu’est-ce qu’il y a??, répondit Hurley d’un ton monotone.

Sawyer resta bouche bée pendant quelques secondes avant de se rendre compte qu’Hurley lui avait parlé.

-Merde! Le bateau! Le bateau est là!!

Il avait presque hurlé, sous le coup de la surprise. Pratiquement tous les survivants l’avaient entendu et scrutaient à présent l’océan, plein d’espoir. Jack s’était avancé en courant vers le bord de l’étendu bleu pour mieux voir, l’air à la fois enthousiasme et méfiant. Après un certain temps, il fut obligé d’admettre que Sawyer avait raison. Le bateau était là. Ils restèrent d’abord tous sur place, n’en croyant pas leurs yeux. Puis, ce fut le chaos total. À présent tous debout à la lisière de la plage, ils sautaient sur place, fesaient de grands signes de la main et s’enlaçaient, certains avec des larmes de joie aux yeux. On aurait dit qu’ils allaient tous exploser de bonheur.

Hurley avait en partie retrouvée sa bonne humeur et était à présent près de lui, le prenant dans ses bras.

- Hey Dude! On est sauvés! Sauvés enfin!! Grâce à lui! C’est grâce à lui!

Sawyer rit avec lui et lui donna de bonnes claques dans le dos, sous les sourires moqueurs de ses compagnons de plage. Hurley le relâcha vite, ce qui était une bonne chose, car Sawyer avait peine à respirer tellement l’étreinte était forte. La mian sur son épaule, Hurley s’était maintenant mis à sauter comme un fou furieux, son gilet découvrant parfois une partie de son ventre rond. Sawyer haussa alors les épaules, le sourire aux lèvres, et se mit lui aussi à faire de grands signes avec ses bras. Mais bientôt, il se mit à regarder autour de lui, heureux comme il ne l’avait pas été depuis longtemps. En fait, tout le monde semblait être dans le même était d’ivresse que lui. Sun et Jin s’étaient enlacés tendrement et se regardaient on ne peux plus amoureusement. Claire avait à nouveau un sourire aux lèvres pour la première fois depuis des heures et bécotait son petit Aaron qui gazouillait joyeusement. Sayid faisait lui aussi de grands signes, tout en gardant une certaine retenu, comme à son habitude. Le plus calme d’entre tous était sans doute Desmond, qui se contentait de sourire joyeusement, aux côtés de Juliet qui semblait ne pas encore y croire. Sawyer haussa les sourcils. Pourquoi Jack n’était-il pas avec sa blonde préférée?? À moins que…cette pensée fit naître en lui une boule dans l’estomac alors qu’Il cherchait le doc des yeux. Sawyer le trouva enfin, à quelques pas sur sa gauche. Il avait enlacé Kate par les épaules et ils sautaient tous les deux, l’air joyeux, tout en se jetant parfois un regard furtif et rempli de bonheur. La boule dans l’estomac de Sawyer grossit encore et, pendant un certain temps, il ne put détacher son regard d’eux. Mais la bataille n’était pas encore gagnée, pensa-il, enseveli par une vague de colère. Soudain, il se rendit compte que les autres, dont eux, s’étaient un peu calmés. Alors, il dit, assez fort pour que tous l’entendent et d’un ton qui se voulait sarcastique :

-Hey bien! On fait quoi maintenant Jacko??


Voilà!! Vous en pensez quoi??
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: After + Goodbye my lover   Sam 1 Sep - 23:18

Merci!!

J'ai fait une erreur :s
Tu m'as prise pendant que j'étais en train de poster le reste xD
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: After + Goodbye my lover   Sam 1 Sep - 23:28

oh, je suis désolée. Pardon ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: After + Goodbye my lover   Lun 3 Sep - 0:04

Pas grave Kate!! Wink

(Un peu plus et j'écrivais Freckles xD)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: After + Goodbye my lover   

Revenir en haut Aller en bas
 
After + Goodbye my lover
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Goodbye my lover [Théo & Samaël]
» Goodbye my friend
» Je blablate, tu blablates, il blablate ... (86eme edition)
» Sochanna, 26 ans
» I knew the pathway like the back of my hand . Le 24/12 à 14h

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
• Flight 815 Rpg • :: 
H O R S - J E U
 :: Art Zone :: • Art Fanfic'
-
Sauter vers: